Drôle de Cantal

Publié le

Drôle de Cantal.

C’est un album qui vous invite à voyager au plus profond du Cantal, il y a quelques dizaines d’années. Des photos noir et blanc (auxquelles je n’ai pas vraiment accroché) et surtout des textes plein d’humour et de poësie. Des textes qui parlent de nos paysages, de nos montagnes, … et des gens d’ici. Tout à la fois récit de voyage et poème, les histoires que nous racontent Bernard Pouchèle ne laissent pas indifférent. Et si l’ouvrage contient quelques erreurs quant aux noms des lieux ou des sommets, il m’a par contre littéralement impressionné par les nombreuses références à l’histoire et au patrimoine du Cantal.

Car la plupart des faits ou des lieux décrits sont vrais, certes quelques peu imagés ou romancés parfois, mais le livre est truffé de références.

J’aurais lu cet ouvrage il y a six mois, alors que je connaissais bien moins le Cantal qu’aujourd’hui, je serais largement passé à côté de bon nombre de ces allusions ou références.

 

Quoiqu’il en soit, ces textes méritent d’être lus et relus. C’est vraiment une approche originale.

Attention, en feuilletant l’ouvrage vous allez crier au cliché. On voit par exemple une photo pleine page (p. 70) d’un paysan caillant le lait dans une gerle. Mais le sous-titre donne le ton : « Banque de sperme cantalienne ».

Alors, promis, vous allez passer un bon moment. Et les références à l’actualité mêlées à celles typiquement auvergnate rendent cet ouvrage encore plus délicieux.

 

Un petit extrait :

« Alors on quitte Aurillac, la belle, la sociale qui, paraît-il, aux dernière nouvelles, selon une brève de La Montagne, serait tombée amoureuse de l’autre belle, sa rivale du siècle, la catholique, la conservatrice Saint-Flour. Deux belles, pas de mariage en vue, mais, qui sait, pour ces deux cités aux beautés si féminines, un petit pax, peut-être… un petit pax…

Mais qui sait dans ce cas si les vieux d’Aurillac et de Saint-Flour ne feraient pas aussitôt donner la Légion, « tiens, tiens, voilà du Boutin ».

 

Drôle de Cantal, Textes de Bernard Pouchèle, Photographies de Jean Distel

Editions Lucien Souny, 2008

Publié dans + de Textes

Commenter cet article

Kranzler 06/09/2008 20:40

Rien ne me parle plusque le Cantal. tout de suite mis en favori.